Faire Le Deuil en 7 étapes

Le Deuil, un processus de cicatrisation

Le Deuil, un processus de cicatrisation

"La cicatrisation de la plaie du coeur"

Le Deuil, une épreuve à traverser

 

Le deuil est souvent causé par la séparation brutale ou la mort d'un être cher.

Chaque deuil est unique, tant il vient remuer le plus intime de chacun. Perdre son conjoint, son enfant, son père ou sa mère, un frère ou une soeur, un proche ou un ami, constitue une épreuve redoutable.

Chaque deuil est différent de celui des autres.

S'il est toujours un chemin difficile, le deuil demeure un travail nécessaire pour continuer à vivre. Il est nécessaire comme est nécessaire un processus de cicatrisation d'une plaie qui, laissée sans soin, serait dangereuse pour notre survie.

Le temps du deuil dépend de la nature de la perte et du mental de la personne qui vit ce drame.

Accepter le départ de quelqu'un, accepter sa mort, ne va pas de soi. Face à cette perte un travail sur soi est à faire et qui demande du temps. Il n'y a pas de temps fixé pour gérer, digérer un deuil.

C'est tout un chemin à parcourir, chacun à notre manière.

Il s'accomplit en plusieurs étapes, plus ou moins longues mais assez bien identifiées :

 

Les 7 étapes du Deuil :

 

 - 1 : Choc et déni : C'est une phase qui est en générale courte. A ce stade la personne souffre d'un choc à l'annonce de la perte. La personne en deuil pense qu'elle rêve et refuse d'accepter la situation causant cette insurpportable douleur. Elle se manifeste par "Ce n'est pas possible, ce qui m'arrive n'est pas vrai, je n'y crois pas ...". C'est une réaction saine, normale, légitime, face à ce qui arrive, mais s'y enfermer, ne pas parvenir à la dépasser peut devenir grave. Une fois le choc passé, l'évidence va finir par s'imposer.

 

- 2 : La douleur et la culpabilité : A ce stade, la personne endeuillée se rend compte que la perte est bien réelle. C'est l'étape la plus cahotique et douloureuse. D'intenses sentiments de culpabilité et de remords sont expérimentés. La douleur pousse parfois la personne en deuil à se sentir coupable et se considère comme responsable de la perte.

 

- 3 : La colère, la révolte : A ce stade du deuil, la personne peut se mettre en colère à cause de l'injustice ressentie de ce qui lui est arrivé " Pourquoi lui ? C'est injuste à son âge, Dans sa situation, Pourquoi me fait-il cela ? Qu'ai-je fais pour mériter cela ? ... ". Cette étape est spécialement difficile à dépasser. Nous cherchons un coupable : Dieu, la société, le corps médical ou nous-même. Ces manifestations ont besoin de s'extériorisées. Elles sont l'expression d'une forte charge émotionnelle qui doit s'alléger. La personne doit être entourée, épaulée, écoutée, réconfortée. Cette aide compte beaucoup.

 

- 4 : Le marchandage :  Ensuite vient l'étape à une sorte de marchandage "S'il revenait tout serait différent, cela ne se passerait pas de comme çà, telle étape serait vécue et menée autrement ...". Il s'agit d'une nouvelle forme de refus mais différente de la première. La personne tente de régler d'anciens contentieux, d'améliorer ce qui a été vécu par l'imaginaire, par un autre scénario, afin de se déculpabiliser.

 

- 5 : La dépression : La personne accepte la perte mais n'est pas en mesure d'y faire face. Dépression, perte de moral, chagrin, découragement, repliement sur soi marquent cette étape. Elle ne voit pas comment atténuer cette immense souffrance et n'arrive plus à vivre normalement le quotidien. Malheureusement certaines personnes s'arrêtent à ce stade. De nouveau, la qualité de l'entourage est très importante pour surmonter cette dépression.

 

- 6 : La reconstruction : C'est la phase test dans lequel la personne déprimée commence à s'ouvrir de nouveau aux autres et acceuille des activités afin d'échapper à la douleur. C'est une phase ou commence le processus de reconstruction et la personne cherche des solutions et des moyens pour sortir de sa peine.

 

- 7 : L'acceptation : Stade ou la personne en deuil accepte la réalité. Dans l'acceptation de ce qui ne peut être changé elle projette une lueur d'espoir et commence à croire en elle-même. Les grands combats sont passés, les tempêtes apaisées. Elle reprend cours à la vie. On s'autorise à vivre sans l'absent et on peut réapprendre à vivre. La personne sui sort de ce deuil se mêle aux autres à nouveau. L'absence est réelle mais elle n'est pas totale. Une autre relation avec le disparu s'instaure. De temps en temps l'émotion peut ressurgir mais ce n'est plus un flot qui s'ubmerge tout sur son passage.

 

 

Donner du temps au temps  

Dans notre monde de l'instantané et de l'éphémère, on voudrait se "débarraser" de la souffrance le plus vite possible. Mais le processus de guérison prend du temps. Négliger ces différentes étapes c'est risquer de gommer la mort par des paroles trop rapides "Il est heureux maintenant, il va nous aider". Même si elles sont vraies, elles demandent de donner du temps au temps, le temps de mettre en place une nouvelle relation avec le défunt. Tout ce que son départ a bousculé demande un nouvel équilibre. La vie a repris sa place. Et aimer de nouveau, ce n'est pas trahir celui qui est parti.

 

Comment faire face à la souffrance : 

Perdre quelqu'un de cher est une situation écrasante et il en résulte naturrelement une grande souffrance. La compréhension de ces étapes peut vous aider à élaborer votre chemin au travers de cette douleur.

Voici quelques conseils qui vous orientent vers une reprise plus saine de votre vie après une perte :

Prenez votre temps, faire face à la perte exige du temps.

Vous devez passer par la totalité du processus de deuil pour le gérer de façon mature.

Partagez et aidez : le fait de parler de votre souffrance et des sentiments qui s'y mêlent jouent un rôle majeur dans votre rétablissement. Trouvez un confident ou un ami qui vous écoute, une épaule sur laquelle pleurer. Vous n'avez pas besoin d'être seul dans une telle situation. Il est normal de pleurer devant des gens. Vos amis et vos proches peuvent comprendre votre détresse.

Recherchez la compagnie des personnes agréables. Leur énergie positive va déteindre sur vous.

Prenez soin de vous-même. Cela aura un impact sur votre corps et donc sur votre esprit.

La perte d'appétit est un phénomène fréquent dans une période de deuil. Cependant, vous ne pouvez pas la laisser s'installer car elle va considérablement affecter votre santé.

Exercez un contrôle positif de votre vie dans de multiples petites actions.

Lisez des livres qui font du bien, pratiquez la pensée positive, écoutez de la musique qui porte vers le haut, prenez l'air, admirez la nature qui s'offre à vous, faites toutes ces petites et grandes choses qui vont vous aider à vous rafraîchir mentalement, à ramener la lumière dans votre coeur.

La guérison de la douleur peut sembler être un cheminement solitaire. Mais rappelez-vous, il va y avoir des mauvais jours et d'autres pas si mauvais.

 

Conclusion :

Les étapes du deuil sont comme une spirale, une boucle sans fin tant que l'on n'a pas complété le processus, l'on repasse toujours par les mêmes états d'âme pour parvenir à les accepter et s'en libérer une fois pour toutes. C'est la même chose dans votre vie. Que vous ayez eu des expériences malencontreuses, douloureuses ou traumatisantes, tant qu'il subsite des aspects non intégrés en vous-même, vous continuez, tel le hamster dans sa roue, à tourner en rond sans jamais arriver nulle part.

 

Soyez patient avec vous-même et laissez-vous soigner en douceur.

 

 

Les couleurs du Deuil : Elles vareient selon les cultures et moeurs. En Europe, c'est le noir qui symbolise l'obsurité, la fermeture des yeux, le sommeil, l'absence de lumière sous la terre. En Asie et en Afrique, c'est le blanc qui évoque la pâleur du mort et la lumière célestre. D'autres couleurs sont admises : le violet (devenu aujourd'hui la couleur liturgique de la messe pour les défunts) et le gris.

 

D'autres formes de deuil : Le deuil peut concerner d'autres domaines de la vie : un pays que l'on doit quitter, un lieu que l'on aimait, une relation interrompue, une carrière professionnelle brisée, un revers de fortune, la perte d'un animal de compagnie ...

 

Deuil

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×